Accueil Ntic La cuillère autostabilisatrice de Google aide les parkinsonniens

La cuillère autostabilisatrice de Google aide les parkinsonniens

0 826

Par le biais de la société nord-américaine Lift Labs qu’il a récemment acquise, le géant Google débute la commercialisation d’une cuillère électronique qui va aider les personnes souffrant de tremblement essentiel ou de la maladie de Parkinson. Dotée de capteurs et pilotée par des algorithmes, elle détecte le niveau des tremblements et se stabilise pour les atténuer jusqu’à 70 %.

Après les lentilles de contact conçues pour mesurer la glycémie et les pilules pour déceler le cancer,Google investit un autre domaine de la santé. L’entreprise américaine a l’ambition d’améliorer la vie de personnes souffrant de tremblements, lesquels sont très handicapants, notamment au moment des repas. Lift Labs, une start-up rachetée par Google en septembre dernier, vient de lancer sur le marché une cuillère « intelligente », capable d’atténuer 70 % des tremblements de la main qui la tient. Liftware est vendue par Internet au tarif de 295 dollars (environ 236 euros) somme à laquelle il faut ajouter entre 30 et 40 euros pour une expédition vers l’Europe.

L’ustensile se présente sous la forme d’un gros manche en plastique qui renferme une plateforme électronique faite de capteurs de mouvement, d’un microcontrôleur, d’un micromoteur électrique et d’une batterie. Des algorithmes évaluent l’intensité du tremblement et commandent un mouvement qui permet de l’atténuer. L’appareil dispose d’une autonomie comprise entre trois et six repas. La Liftware est livrée avec un embout de cuillère à soupe, mais l’on peut aussi acheter en option une fourchette et une cuillère à café. Lift Labs indique que d’autres accessoires seront proposés au fur et à mesure.


Le système de stabilisation des tremblements contenu dans la cuillère Liftware démontre ici son efficacité. Durant des essais cliniques avec des personnes souffrant de tremblement essentiel ou de la maladie de Parkinson, elle a prouvé sa capacité à réduire les tremblements de 70%. © Lift Labs

L’un des fondateurs de Google est personnellement concerné

Plusieurs vidéos montrent des personnes souffrant de tremblements plus ou moins importants se servir de la cuillère pour manger. On constate rapidement l’efficacité du système qui évite de faire tomber les aliments et permet à la personne de libérer son attention… en la soulageant de son stress. Des essais cliniques réalisés aux États-Unis ont fait l’objet d’une publication dans la revueMovement Disorders.

« Nous voulons aider les gens dans leur vie quotidienne dès aujourd’hui et espérons faire progresser la compréhension de la maladie sur le long terme », a déclaré un porte-parole de Google. Si le tremblement essentiel et la maladie de Parkinson affectent plus de 10 millions de personnes à travers le monde, ce projet a aussi un intérêt tout personnel pour Sergey Brin, l’un des deux fondateurs de la compagnie. Sa mère souffre en effet de cette pathologie et il a révélé qu’il est lui-même affecté par les mêmes mutations génétiques pouvant aboutir à la maladie de Parkinson. Il a par ailleurs fait un don de 50 millions de dollars à la recherche consacrée à cette maladie neurologique.

Sans commentaires

Laisser un commentaire