Accueil Economie & Finance Lancement du programme pluriannuel d’entretien routier 2017 à Kifosso I Le pari...

Lancement du programme pluriannuel d’entretien routier 2017 à Kifosso I Le pari de la mobilisation gagné pour traduire en actes concrets la vision présidentielle

0 88

Le vaste chantier de désenclavement du Mali, prôné par le Président de la République se poursuit. En effet, le dimanche 21 mai dernier, sous le haut patronage de Mme Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Equipement et du Désenclavement et en présence du ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, président du Comité Interministériel ‘’Production et Infrastructures’’, la commune rurale de Kifosso, dans le cercle de Yorosso, a abrité la cérémonie solennelle de lancement du programme pluriannuel d’entretien routier au titre de l’année 2017. Ce programme d’entretien routier dont le montant de réalisation est évalué à plus de 19 milliards de FCFA, portera sur 4 951,41km de routes bitumées, 958,20 km de routes en terres et 1 386 km de pistes rurales.

Grande a été la mobilisation des populations de Kimparana, Kifosso, Yorosso et Koury, venues rehausser par leur présence l’éclat de cette cérémonie. Ont également pris part à ce lancement, plusieurs personnalités notamment  le président du Haut Conseil  des Collectivités, Mamadou Satigui Diakité, le président de la Commission Travaux publics, de l’Assemblée nationale, Honorable Yiri Keïta, le  directeur général de l’AGEROUTE, Colonel Youssouf Traoré, le directeur général de l’Autorité Routière, Baba Moulage Haïdara, le PDG de la CMDT, Pr Baba Berthé et l’ancien ministre, Ousmane Koné.

La maîtrise d’ouvrage de ce vaste programme d’entretien routier est confiée à  l’Agence  d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier (AGEROUTE) par le ministère de l’Equipement et du Désenclavement. Les travaux seront exécutés par neuf entreprises et concernent notamment les axes  prioritaires sur lesquels sont installés les postes de péages et de pesages dans toutes les régions du Mali. A ceux-ci s’ajoutent les travaux de certaines routes urbaines du District de Bamako et certains centres urbains.

A l’entame de ses mots de bienvenue, le chef de village de Kifosso I, Wafo Daou, a remercié les plus hautes autorités de la République qui ont fait en sorte que  « ce jour tant attendu», par toute la population du cercle de Yorosso, ait pu devenir une réalité.A sa suite, le jeune maire de Kifosso I, Bourama Goïta, dira que le 21 mai 2017 sera affichée en lettre d’or  sur les murs de sa commune.  Il a relevé que : « Le rêve du programme d’entretien de la route Kimparana-Kifosso-Koury est devenu une réalité grâce à Dieu, à  travers la vision politique du Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta ». Il a aussi rappelé que  la RN14  est l’une des anciennes principales routes du Mali qui, autrefois surnommée « route du poisson », servait de transport de poissons  et d’autres produits de premières nécessités du delta  central jusqu’au Burkina et la Côte d’Ivoire. Le bitumage de cette route construite en 1965, favorisera le renforcement de la capacité économique du cercle de Yorosso, souligne Bourama Goïta. Aux dires du maire de Kifosso I, la réparation de ce tronçon long de

km est une épine de moins eu égard les multiples difficultés auxquelles sont confrontées les populations. C’est pourquoi, il a interpellé les autorités pour la dotation de sa commune en  équipements de mécanisation agricole, la construction de structures sanitaires, de pont, l’aménagement de périmètres agricoles pour les femmes, l’installation de réseau téléphonique.

L’intervention du maire de Kifosso I, sera suivie de la présentation des travaux  d’entretien routier au titre de  l’année 2017 et du reportage sur les différents acteurs de l’entretien routier.

Le développement harmonieux du Mali en marche

Le clou de cette cérémonie a été le discours de lancement des travaux du programme d’entretien routier prononcé par le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop. D’entrée de jeu, elle a remercié son collègue, le ministre Nango Dembélé pour son soutien et son accompagnement.  Avant d’indiquer que l’entretien routier  occupe une place de choix  dans la mise en œuvre de la politique  Nationale  des Transports  et des Infrastructures de Transports et du Désenclavement, adoptée par le gouvernement notamment dans ses axes stratégiques « entretiens et équipements  des infrastructures  existantes». Pour le ministre Traoré Seynabou Diop, il s’agit assurément à travers ce lancement des travaux d’entretien routier de poursuivre avec engagement et détermination la traduction  en actes concrets de la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, en matière de désenclavement afin : « de relier les zones de production aux zones de consommation ; de valoriser les potentialités agricoles, minières et touristiques ;  d’assurer la mobilité des personnes et de leurs biens ainsi que l’accessibilité des populations aux services sociaux de base notamment les structures scolaires et de santé ; de contribuer à l’améliorer des conditions de vie des populations ; somme toute de promouvoir un développement harmonieux du Mali ».

Avec la route du poisson Kifosso et Yorosso retrouvent l’espoir !

Parlant du tronçon Kimparana-Kifosso I-Yorosso, Mme le ministre Diop a laissé entendre : «  nous avons entendu  et vu, les désagréments  subis par les usagers de ce tronçon surtout pendant l’hivernage, les souffrances endurées par les populations  riveraines de cet axe routier, les victimes et dégâts causés aux véhicules, les difficultés dans l’acheminement des produits agricoles et d’élevage ». D’où, dit-elle, la nécessité de maintenir constamment le trafic et en améliorant la sécurité sur ce tronçon afin de redonner espoir aux populations utilisatrices. A  en croire le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, le cout total  des travaux d’entretien de ce tronçon, s’élève à 500 millions de FCFA entièrement financé sur les ressources administrées par l’Autorité routière.

Elle a entretenu l’assistance sur le fait que la maîtrise d’ouvrage est confiée à l’AGEROUTE sous la supervision de la direction nationale des routes. En ce qui concerne l’exécution des travaux, le ministre Diop a fait savoir qu’elle sera réalisée par l’entreprise EGK tandis que le contrôle  et la surveillance  seront assurés par le bureau d’études SIED (société Ingénierie Développement Equipement). Quant au délai imparti des travaux, il est de huit mois ce qui signifie qu’ils doivent impérativement s’achever avant  le 31 décembre 2017.

Attachant une importance particulière aux résultats assignés à son département, Mme Traoré Seynabou Diop a invité la direction nationale des routes et l’AGEROUTE  à veiller strictement sur les entreprises et les bureaux de contrôle retenus  dans le cadre de ce programme d’entretien routier 2017.

Aussi, a-t-elle exhorté les entreprises et bureaux de contrôle à réaliser les prestations dans les règles de l’art, dans les délais contractuels  et avec professionnalisme, qui constitueront des indicateurs de performances.

Pour finir, Mme le ministre de l’Equipement et du Désenclavement a demandé l’indulgence et la compréhension  des populations du tronçon Kimparana-Kifosso I-Yorosso pour les désagréments qui pourraient découler de la réalisation des travaux. Juste Après cette allocution, Mme Traoré Seynabou Diop, à bord du Caterpillar, procédera au lancement officiel du programme pluriannuel d’entretien routier au titre de l’année 2017.

Jean Goïta

 Dr Nango Dembélé, ministre de l’agriculture :

« Le lancement des travaux d’entretien de la route Kimparana-Kifosso I-Yorosso, est la fin d’un calvaire »

Le Ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, en sa qualité de président du comité interministériel ‘’Production et Infrastructures’’ était présent à Kifosso I pour prendre part à la cérémonie de lancement officiel  du programme pluriannuel d’entretien routier au titre de l’année 2017. Le ministre Nango, natif de Kifosso et non  moins secrétaire général de la section RPM de Yorosso était aux anges. La raison était simple. L’homme a été honoré par la mobilisation des siens qui ont réservé un accueil chaleureux aux délégations.

Après le lancement des travaux d’entretien par le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, le Dr Nango a accordé une interview à la presse dont nous vous proposons le contenu : « Le sens qu’on donne à ce lancement, c’est le désenclavement intérieur du pays. Je suis tout heureux aujourd’hui. C’est encore l’occasion pour moi d’adresser des vifs remerciements du fond du cœur au  président de la République et mon collègue de l’Equipement et du Désenclavement et l’ensemble du gouvernement du Mali pour ce bienfait qui restera dans les annales de l’histoire de la commune de Kifosso I. Cette initiative sera bénéfique pour  le cercle de Yorosso. Avec le lancement des travaux d’entretien de la route Kimparana-Kifosso I-Yorosso, c’est un calvaire qui prend fin pour les populations.  Je peux parler au nom de toute cette population. Vous ne pouvez pas imaginer toutes les peines, les tracasseries, les agonies que nous avions ici à cause de la dégradation de la route. Finalement, les opérateurs de San détournaient Kifosso pour passer à Koutiala pour ensuite aller à Koury, avec plus de 120 km en supplément. Ce qui élevait le cout d’évacuation de leur production. Ce lancement contribuera à la réduction du prix des transports, au renforcement du pouvoir d’achats des agriculteurs. En plus de cela, la réalisation de ces travaux permettra de faciliter le rapprochement  du cercle de Yorosso aux autres localités du Mali et du Burkina Faso.   L’événement est  grandiose d’autant plus que c’est un  lancement national qui se tient chez moi à Kifosso I. Je n’ai jamais vu autant de mobilisation ici de ma vie. Je suis né ici et c’est la première fois qu’une telle mobilisation se fasse ici.».

Rassemblés par Jean Goïta

HONORABLE YIRI KEITA

« Nous allons veiller au respect des délais et de la  qualité des travaux»

Le Président de la Commission Travaux publics, Domaines, Habitat et Transports à l’Assemblée nationale, Honorable Yiri Keïta a également effectué le déplacement de Kifosso I, dans le cercle de Yorosso pour assister au lancement officiel du programme pluriannuel d’entretien routier au titre de l’année 2017.

Contrôle de l’action gouvernementale oblige, le député élu à Dioïla, apprécie cette initiative du désenclavement du pays à travers l’entretien des voies. Selon lui, ces travaux faciliteront considérablement l’écoulement des produits agricoles notamment le coton, les céréales. Pour lui, de près ou de loin, toutes les populations profiteront de ces réalisations, redonnant l’espoir pour un développement durable et soutenu. «  Nous allons veiller au respect des délais et des qualités des travaux à travers nos missions de contrôle. Nous serons aussi présents à la réception des ouvrages pour voir si le travail a été bien fait conformément aux conventions signées », rassure Honorable Yiri. Pour lui, le renforcement des infrastructures routières constitue l’un des piliers du développement économique durable d’un pays, comme le nôtre.

Par Jean Goïta

 

Sans commentaires

Laisser un commentaire