Accueil Faits divers Le ministre Malick Alhousseiny à Barouéli : Les services d’eau et d’électricité...

Le ministre Malick Alhousseiny à Barouéli : Les services d’eau et d’électricité fonctionnent à merveille

0 79

“Ce sont des instructions fermes qui ont été données pour que partout où se trouve un Malien ou une Malienne, de Kayes à Kidal, de Nara à Kadiolo, qu’il ait accès à l’eau potable et à l’énergie. Et il faut que cet accès soit véritable.

Je suis en mission du président de la République et je vous dis que son premier souci, qu’il nous rappelle à chaque Conseil des ministres, est que chaque ministre dans son domaine doit se mobiliser pour soulager ou améliorer les conditions de vie de nos laborieuses populations” : ces propos sont du ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseiny, qui était en mission, dimanche dernier, à Barouéli.

La délégation y a entamé sa visite par l’adduction d’eau potable réceptionnée en avril 2015. Le chef technique local de l’hydraulique de Barouéli, Boubacar Traoré, a rappelé que ce château d’eau, en béton armé, a une capacité de 200 m3. Il est érigé à 25 m sous cuve avec un réseau de conduit de 11 400 m linéaires de long pour 27 bornes fontaines dont 24 branchements particuliers. La réalisation des travaux a coûté 500 millions de Fcfa, financés par l’Etat malien et la Banque africaine de développement (BAD).

Après le château d’eau, le ministre et sa délégation ont visité le forage d’alimentation de 40m3 par heure qui se trouve, malheureusement, dans un mauvais état. Malick Alhousseiny a instruit les autorités administratives de veiller sur ce forage qui est très important dans le dispositif d’approvisionnement en eau potable de la ville de Barouéli. Il a aussi promis que les services techniques viendraient délimiter l’espace prévu pour le forage.

La directrice régionale de l’Hydraulique de Ségou, Fatoumata Sissouma, notera qu’à la date du 5 avril 2017, la ville de Barouéli compte 55 points d’eau modernes répartis. Elle a indiqué que le taux de couverture de la ville en eau potable est de 130,5%. Le ministre de l’Energie et de l’Eau a, ensuite, visité le service d’énergie de Barouéli. Le chef du département, exploitation et maintenance, Aboubacar Sacko, a expliqué que l’énergie de la ville dispose de 4 postes dont 3 ont une capacité de 100 kva et 1 de 160 kva, avec 15 km de réseau de haute tension.

Lors de la réunion des cadres, en présence du directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, Bany Ould Mohamed Cissé, le maire de Barouéli, Biandié Konandié, a remercié le président de la République pour avoir résolu le problème d’eau et d’électricité de sa ville.

«Un moment, les femmes de la commune passaient 24/24 sans avoir un bidon de 20 litres d’eau. Mais aujourd’hui, grâce au président et au gouvernement, tout cela est devenu un mauvais souvenir. Le problème d’eau et d’électricité ne se pose plus ici», a-t-il témoigné. Reconnaissant que l’homme n’est jamais satisfait, l’édile a sollicité du ministre l’éclairage public dans les écoles, dans les centres de santé et autres lieux publics. Il a aussi souhaité des branchements individuels en eau dans toute sa commune. En prenant la parole, le ministre de l’Energie et de l’Eau a rappelé que le souhait du président de la République est que la ville de Barouéli soit raccordée au réseau interconnecté. Ce qui est devenu une réalité depuis septembre 2016 avec son raccordement au réseau interconnecté, à partir de Fana. «Le président de la République nous a instruit de rendre accessibles l’électricité et l’eau à l’ensemble de la population malienne. Cela veut dire qu’il faut des branchements privés, qu’il faut des éclairages publics», a dit Malick Alhousseiny.

«Depuis un an, Energie du Mali (EDM) est à Barouéli, mais techniquement elle est gérée par Fana voire même Koulikoro. Tout va se faire de façon périodique. S’agissant de l’adduction d’eau potable à Barouéli, c’est un engagement du président qui a été réalisé et dont la réception n’est pas encore faite. Mais elle va se faire très bientôt et la gestion sera assurée par la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (SOMAPEP) et la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP). La gestion par les deux sociétés permettra son extension dans les familles», a-t-il assuré. C’est à Barouéli que le ministre Malick Alhousseiny a bouclé les différentes visites entreprises dans la Région de Ségou pour s’assurer du bon fonctionnement des services en eau et en électricité.

Abdourhamane TOURE

Source: Essor

Sans commentaires

Laisser un commentaire