Accueil Politique Les Abeilles en ordre de bataille pour le choix de leur candidat...

Les Abeilles en ordre de bataille pour le choix de leur candidat : Kalifa Sanogo, préférence du peuple ADEMA de Sikasso pour les primaires

0 70

Plus rien ne semble arrêter les militants de l’ADEMA-PASJ dans leur élan de choisir le porte- étendard de leur parti aux élections présidentielles de 2018. Après la Conférence nationale, l’instance statutaire entre deux congrès, qui a clairement donné mandat au Comité Exécutif de tout mettre en œuvre pour choisir le candidat à l’interne du parti, certaines sections se sont mis en mouvement pour matérialiser ce vœu cher aux militants à la base. La section de Sikasso ayant opté pour la candidature de Kalifa Sanogo, Maire de la ville de Kénédougou et non moins ex-PDG de la CMDT, aux primaires de la ruche, fait désormais figure de tête de proue de la révolution à l’interne de l’ADEMA. D’autres sections emboiteront-elles le pas à celle de Sikasso ?

Selon une source concordante, une délégation des militants de la section ADEMA de Sikasso aurait séjourné à Bamako pour prendre contact avec les cadres du parti de l’Abeille de la région dans le District. Et cela, afin de solliciter leur soutien à la candidature du Maire de Sikasso, Kalifa Sanogo. Interrogé sur les raisons du choix de Kalifa Sanogo, un membre de la délégation a laissé entendre que le nouveau Maire de Sikasso a le meilleur profil pour être le porte-étendard de l’ADEMA en 2018.

Il est intègre, compétent et gros travailleur, a-t-il martelé. Toujours selon notre source, parmi les potentiels candidats à la candidature de l’ADEMA, Kalifa Sanogo semble avoir plus de légitimité que les autres. Maire de l’une des plus grandes villes du Mali, il a l’emplis nécessaire pour porter haut le flambeau du parti de l’Abeille. La question que l’on se pose est celle de savoir si la candidature de Kalifa Sanogo aura une certaine audience auprès des membres du Comité Exécutif de l’ADEMA, plus enclins à soutenir par orgueil un des leurs plutôt qu’un autre militant à la base, fut-il le Maire de Sikasso.

A en juger par leurs propos, la délégation de la section ADEMA de Sikasso semble être déterminée à aller jusqu’au bout et à juste raison, Sikasso étant la plus grande région électorale du Mali, soit plus que l’ensemble des voix de toutes les régions du nord (Gao, Tombouctou, Kidal, Taoudénit et Ménaka). Il n’y a donc pas de raison qu’un sikassois ne cherche pas à briguer la magistrature suprême. Les partisans du Maire de Sikasso  croient dur comme fer que si Kalifa était investi comme candidat de l’ADEMA, qu’il succéderait à IBK en 2018.

Il ferait carton plein dans la région de Sikasso et gagnerait dans les autres régions grâce à son bilan à la tête de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles, CMDT, et surtout fort de ses trente ans de dignes et loyaux services qu’il a rendus à la nation.

En définitive, les signaux semblent être au vert à l’ADEMA pour le coup d’envoi du match entre les abeilles pour le choix de leur candidat. Les partisans d’IBK, au sein de la Ruche ont-ils les moyens d’arrêter ce rouleau-compresseur ?

   Youssouf Sissoko

 

 

Sans commentaires

Laisser un commentaire