Accueil Monde Les États-Unis surveillent de près les essais nucléaires nord-coréens

Les États-Unis surveillent de près les essais nucléaires nord-coréens

0 70

Dans le cadre des options militaires prises par Washington pour dissuader Pyongyang de poursuivre ses programmes nucléaire et balistique, les États-Unis utilisent des avions de reconnaissance, dont l’un avait été déjà déployé auparavant au cours d’une mission de routine en Asie du Nord.

Les États-Unis prennent des mesures actives pour se préparer à un test nucléaire que pourrait réaliser Pyongyang. Selon la chaîne de télévision NBC, qui se réfère à des sources dans l’administration américaine, Washington surveille la zone à l’aide d’avions de reconnaissance.

« Nous nous attendons à ce qu’ils (les autorités nord-coréennes, ndlr.) puissent le réaliser (un essai nucléaire, ndlr.) à tout moment, sans avertissement », indique la source citée par NBS.

Il est à noter qu’un avion de reconnaissance américain spécial est capable d’établir les preuves d’une explosion nucléaire. Ainsi, selon les forces armées aériennes, un avion connu comme WC 135 « a été déployé au cours de sa mission de routine en Asie du Nord ».

Le dernier essai d’un missile tiré depuis le territoire nord-coréen, dans la nuit de 15 à 16 avril, s’est soldé par un échec. Le missile aurait explosé peu après son lancement, selon différentes sources.

Pyongyang projette un nouvel essai aux environs du 25 avril, le jour du 85e anniversaire de l’Armée populaire de Corée.

Un conseiller en politique étrangère de la Maison-Blanche a auparavant annoncé que des options militaires étaient en train d’être étudiées en vue de dissuader Pyongyang de poursuivre ses programmes nucléaire et balistique.

Suite au lancement raté d’un missile nord-coréen dans la nuit du 15 au 16 avril, le vice-Président américain Mike Pence, en visite dans une base militaire US en Corée du Sud, a annoncé la fin de la politique de « patience stratégique » de Washington à l’égard de Pyongyang. À l’heure actuelle, un groupe aéronaval américain avec à sa tête le porte-avions USS Carl Vinson se dirige vers la péninsule coréenne.

 

Source : Sputnik

Sans commentaires

Laisser un commentaire