Accueil Culture Musique Mamadou Dembele dit «Dabara » : Un artiste pas comme les autres...

Mamadou Dembele dit «Dabara » : Un artiste pas comme les autres !

0 234

L’homme n’est plus un inconnu au Mali et dans le monde grâce à ses notes musicales. Artiste invité principalement dans les cérémonies de notre confrère Markatié Daou, cet homme a encore honoré de sa présence, à Kati-Kambila,  la cérémonie d’inauguration d’une unité de fabrication de briques. Mamadou Dembélé, connu sous le nom Dabara, a su joindre l’utile à l’agréable. Comme d’habitude, la joie était au rendez-vous grâce aux notes musicales et la voix mélodique et aérée  de l’artiste.

Dans la cour de la nouvelle unité de fabrication de briques, les populations et les délégations officielles venues dans le cadre de la cérémonie se sont montrées toutes sensibles, emportées par la mélodie extraordinaire livrée par Dabara.

Le village de Kambila a vibré au rythme du balafon, à travers ce subtile de mélange entre le traditionnel et le contemporain, style de ‘’balani’’, façonné à la hauteur de son rang de grand créateur de l’instrument. Dabara, avec  sa voix d’or,  en complice duel avec les sonorités claires et vives de ses compagnons, est l’invité d’honneur et permanent du festival de Bélènitougou, tenu chaque année à Somasso, village natal de notre confrère Markatié Daou.

Le très doué balafoniste chanteur, Mamadou Dembélé, est un fruit de l’émission « Case-sanga » d’Africable Télévision. Cette émission lui a ouvert beaucoup de portes, puisque l’homme, avec son balafon, a parcouru presque le monde entier.    Pour lui, « quand on est aidé par des personnes de bonne volonté comme Markatié Daou, on ne peut que réussir dans la vie ». Il souligne ensuite la bénédiction des maîtres comme Abdoulaye Diabaté et Molibaly Keita.

Pour le développement et la reconnaissance du balafon à l’échelle nationale et internationale, Mamadou Dembélé œuvre nuit et jour pour promouvoir cet instrument musical en voie de disparition, comme beaucoup d’autres instruments traditionnels. C’est dans ce cadre qu’il a créé l’association des balafonistes.

Ainsi, il organise depuis quelques années la nuit du balafon sur les berges du fleuve Djoliba, au Palais de la culture.

Toujours dans le cadre de la promotion du balafon, nombreux sont les jeunes que Mamadou Dembélé a déjà  et continue de former dans le but d’immortaliser cet instrument musical.  L’artiste a plusieurs titres de chanson sur le marché dont les 12 titres de l’Album « Bamako ».

Bah N’Golo Coulibaly

 

Maliflash Infos

Sans commentaires

Laisser un commentaire