Accueil Sport Portugal – Autriche (0-0) : L’antisèche : Si seulement le Portugal avait...

Portugal – Autriche (0-0) : L’antisèche : Si seulement le Portugal avait un buteur de top niveau…

0 160

EURO 2016 – Au terme d’un match ouvert et plaisant, le Portugal et l’Autriche se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Une déception pour les Lusitaniens tant leur domination a été réelle. Mais sans marquer et en l’absence de réel buteur, c’est impossible de gagner. Notre antisèche.

Le jeu : Un Portugal ultra-dominateur

Pour une fois, on ne s’est pas ennuyé ce samedi malgré ce score nul et vierge. Du rythme, des occasions et une belle ambiance au Parc des Princes : tout était réuni pour un match plein de suspense et d’intensité. Face à une Autriche timide, le Portugal a tout fait pour emporter la victoire.

21 frappes, une demi-douzaine d’occasions sérieuses mais aucun but. Disposés dans un 4-3-3 très mobile, les hommes de Fernando Santos ont été très séduisants dans le jeu mais ont pêché dans la finition.

Les joueurs : Ronaldo maudit, Alaba transparent

De son côté, l’Autriche peut remercier Almer, son portier, énorme tout au long du match et auteur de parades décisives. À l’inverse, attendu comme le messie, David Alaba, posté en numéro 10, a tout raté et a cédé logiquement sa place en fin de rencontre.

Ce qui aurait pu tout changer : Si l’Autriche avait réalisé le coup parfait

L’Autriche n’a rien montré dans ce match. Et pourtant, elle aurait pu l’emporter si Vieirinha n’avait pas réalisé le sauvetage du match sur un coup franc bien botté par Alaba. A 1-0, le coup aurait été rude pour les partenaires de Nani.

La question : Que manque-t-il au Portugal ?

Un soupçon de réussite car mine de rien, le Portugal a tout fait pour gagner ce match et possède une vraie identité de jeu, contrairement à certaines équipes mieux parties dans cet Euro. Comme contre l’Islande (1-1), les Lusitaniens ont proposé un jeu alléchant fait de mouvements pour se créer énormément d’occasions. La preuve : c’est elle qui a le plus cadré lors de cet Euro.

Mais, comme depuis de longues années, le véritable problème de cette sélection réside dans la finition. Sans buteur de métier sur le terrain, personne n’est assez présent dans la surface pour pousser le ballon au fond. Et lorsque Ronaldo passe à côté comme ce samedi, personne ne peut prendre la relève. Ce dernier ne peut être le seul responsable tant il tente, provoque et fait tout pour forcer le destin.

De quoi s’inquiéter pour la suite du Portugal ? Pas tellement. Une victoire et les coéquipiers de Ricardo Quaresma verront les huitièmes où tout sera ouvert. Mais, pour cela, il faudra scorer…

Par eurosport.fr

 

Sans commentaires

Laisser un commentaire