Accueil Faits divers Poste de police de Missabougou : Racket des citoyens au su et...

Poste de police de Missabougou : Racket des citoyens au su et au vu des autorités

0 106

Ce poste est du ressort du 13ème arrondissement. Il y a de cela quelques jours, il avait reçu la visite des bandits de grands chemins. Le quartier de Missabougou où est situé l’Hôpital du Mali, est une zone où excelle de grands bandits armés. A Missabougou, les populations sont laissées à elles-mêmes. C’est pourquoi, les malfrats rendent régulièrement visite aux paisibles populations de la cité. Les victimes sont ligotées, notamment les chefs de famille devant leurs progénitures. Quand on demande le secours de la police du 13ème Arrondissement, les arguments ne manquent pas, pour une intervention.

Aujourd’hui une pratique est en cours au niveau du poste de police de Missabougou, situé sur la route de l’Hôpital du Mali. Dès 8heures, les paisibles citoyens en partance à leurs lieux de travail où qui se rendent à l’Hôpital du Mali, sont sifflés au niveau du poste par deux agents. On leur soutire entre 1000 et 2000  FCFA au motif de contrôle. Quand vous n’avez pas de vignette, l’agent vous prend 2000FCFA et vous laisse partir. Pas de quittance. C’est réel cette pratique. Votre serviteur est descendu de sa voiture et s’est fait transporter par un motocycliste, afin de mieux comprendre le système. La moto qui transportait votre serviteur a été sifflé et ce dernier a tenu à payer la somme demandée. Quand il a exigé le reçu, l’agent de rétorquer qu’il n’en possède pas. L’agent infiltré ne savait pas qu’il avait à faire à un journaliste qui avait pris soin d’alerter les agents de la compagnie routière de cette pratique des agents en service au poste de Missabougou. On peut comprendre que les éléments de la routière en faction à l’entrée du 3ème pont, côté quartier Missabougou, fassent ce travail. A longueur de journée les engins à deux roues sont saisis et acheminés par camion benne, dans la cour de la CCR à Tomikorobougou. Qu’est ce qui peut expliquer, ce racket des agents du poste de Missabougou ? Ces éléments sont –ils autorisés à agir de la sorte ? Les éléments de la routière sont-ils au courant ? Pourquoi au poste, on ne délivre pas de reçu ?     A qui sont destinés ces montants perçus indûment ? Faut-il laisser la mauvaise graine ternir davantage, l’image de notre police ? A quoi sert l’inspection de la police, voire de la sécurité ? Il faut arrêter avec cette pratique ignoble et avilissante. Les animateurs de ce poste devront se soucier de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Ils ne sont pas dans le bon rôle, ils n’ont qu’à s’organiser pour démanteler les nids des malfrats et non racketté les paisibles citoyens. Nous osons croire que la hiérarchie informée, prendra les mesures idoines, pour mettre fin à cette pratique que ce corps ne mérite pas.

Sinaly 

Source: Le Pouce

Sans commentaires

Laisser un commentaire