Accueil Monde Asie Séisme au Népal: pour les sinistrés, le calvaire continue

Séisme au Népal: pour les sinistrés, le calvaire continue

0 635

Des scènes aux tristes airs de déjà-vu. Les sauveteurs s’activent, les survivants campent dans les rues et les ruines s’ajoutent aux ruines. Le Népal a subi mardi 12 mai un nouveau tremblement de terre, après le séisme du 25 avril dernier. Une nouvelle secousse violente de magnitude 7,3 qui a fait un peu plus de 80 morts selon un dernier bilan, dont une vingtaine dans l’Inde voisine.

Les Népalais ont repassé une nouvelle nuit dehors, rapporte notre correspondant régional Sébastien Farcis qui a pu joindre, à Katmandou, des Népalais rencontrés lors de ses différents reportages sur place après le premier séisme.

De nouveau, comme lors du premier séisme le 25 avril dernier, les habitants ont dormi en plein air, dans la rue. Ils ont installé les matelas dans le jardin ou sur les trottoirs, dressé des tentes au dessus de leurs têtes et dormi à la belle étoile. Avec un sentiment accru de découragement. La vie commençait à peine à reprendre des airs de normalité, les Népalais venaient de retourner au travail, et de nouveau, il faudra tout recommencer.

De secousses en répliques, la population se prépare à ne pas dormir dans les maisons qui restent encore debout pendant au moins trois jours, le temps que la situation se calme. La situation est encore plus grave dans le nord du pays, où se situe l’épicentre, à 76 km de Katmandou. Une région qui avait déjà été durement frappée par le premier tremblement de terre. Les quelques maisons qui avaient tenu le choc, fragilisées, se sont cette fois effondrées. On craint qu’il ne reste plus rien debout, confiait à RFI un secouriste de Katmandou. La reconstruction ne sera que plus difficile.

De fait, les modestes ressources de l’Etat népalais, engagées dans le déblaiement des bâtiments touchés par le premier séisme, doivent désormais se consacrer à la recherche et au sauvetage des victimes du second séisme.  « Nous nous étions concentrés sur la distribution d’aide, mais depuis hier nos ressources sont déployées à nouveau sur des opérations de recherche » a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur népalais.

carte-nepal-seisme-120515_0

On signale par ailleurs la disparition d’un hélicoptère militaire nord-américain qui participait aux opérations de sauvetage après le premier séisme.

Sans commentaires

Laisser un commentaire