Accueil Faits divers Spéculation foncière en commune VI autour de la parcelle du vieux Amadou...

Spéculation foncière en commune VI autour de la parcelle du vieux Amadou Bassoum Topo 2000, le promoteur de Mali Univers et Mohamed Lamine Haïdara indexés

0 66

Dans une de nos récentes parutions, nous révélions que le vieux Amadou Bassoum est en train de se battre contre un faux titre foncier qui aurait été créé sur sa parcelle située derrière la Cité Unicef de Niamakoro. 

Comme nous l’avions révélé,  l’endroit en question a été attribué par l’ex gouverneur du district de Bamako, Colonel Karamoko Niaré, à des tierces personnes. Après cette session, il nous revient que Mohamed Lamine Haïdara, Ould Baby et Awa Tandia, tous  des opérateurs économiques très  connus dans la capitale malienne, avaient manifesté des convoitises sur la même zone à l’Institut géographique du Mali (Igm).  Cependant, cette double attribution  n’a pas dans un premier temps concerné la parcelle du Vieux Bassoum qui se trouve au même ilot,  car aussitôt après l’achat de ces parcelles dans cette zone avec  Djibril Kéïta, menuisier de son état, Amadou Bassoum s’est aussitôt mis en règle en cherchant tous les documents nécessaires et surtout pour acquérir son titre foncier. Ainsi dans la nouvelle délimitation faite par l’Igm, l’une des parcelles du vieux Bassoum avec le Titre foncier N° 1084,  située sur une superficie de 860 m2 est contigüe à celle de Mohamed Lamine Haïdara dont la superficie est de 1 234 m2 avec pour numéro de titre foncier 21 334.   Mohamed Lamine Haïdara aurait  vendu sa parcelle au promoteur de Mali Univers, Yacouba, qui  à son tour l’a revendue à un certain N’Daou. Mais le hic est que ce dernier, après avoir acheté ladite parcelle, s’est présenté avec un titre foncier N° 21 697 qui  englobe aussi la parcelle du vieux Bassoum.

Surpris sur l’existence d’un tel document, Amadou Bassoum a fait une réquisition au niveau des Domaines, le 29/2/2016,  pour en savoir davantage.  Comme il fallait s’y attendre, ce service a écrit noir sur blanc qu’il n’y a pas trace de ce titre N°21 697 dans ses archives. Et le comble est que les deux parcelles réunies  ne font que 860 m2. Et les questions que ceux qui sont au parfum de ce dossier ne cessent de se poser, c’est de savoir qui de Mohamed Lamine Haïdara ou de Yacouba de Mali Univers a vendu ces parcelles avec ces “faux documents” au nommé N’Daou. Pour l’instant, les regards sont tournés vers Topo 2OOO, qui  aurait fait des relevés topographiques dans de la zone.

Pour certains observateurs, Topo 2000 étant un expert, pouvait au moins déceler des failles quant à l’authenticité du document de N’Daou dans la mesure où les deux parcelles réunies, à savoir 860 m2 et 1 234 m2 devraient faire 2 094 m2 au lieu de 860 m2. Manifestement, il y a eu faux et usage de faux pour déposséder le vieux Bassoum de sa parcelle. Raison pour laquelle ce dernier s’attend à ce que, l’affaire qui se trouve au niveau de la justice, aboutisse en sa faveur.

Kassoum THERA

 

Par Aujourd’hui-Mali

Sans commentaires

Laisser un commentaire