Accueil Monde Une photo de Trump discutant d’une crise internationale en public fait polémique

Une photo de Trump discutant d’une crise internationale en public fait polémique

0 91

ETATS-UNIS Les membres du club de golf du milliardaire ont assisté à la scène en Floride…

« Bon sang !!! » s’exclamait sur Facebook l’auteur des photos – retirées depuis. Sur les clichés datés de samedi soir, Donald Trump et son invité le Premier ministre japonais Shinzo Abe, attablés en petit comité à la terrasse du club de golf du milliardaire en Floride, préparent leur réaction officielle juste après l’annonce par la Corée du Nord d’un tir de missile. « Ouah… au centre de l’action !!! » se réjouissait encore Richard DeAgazio, qui venait d’assister à la scène avec des dizaines d’autres membres du club Mar-a-Lago.

Ce message et ces photos, dont des captures circulent maintenant sur Internet, provoquent de fortes inquiétudes quant à la sécurité de Donald Trump. « Il est inexcusable de laisser se dérouler une crise internationale devant un groupe de membres de country club, comme si c’était un dîner-spectacle », s’est indignée sur Twitter Nancy Pelosi, la chef de file des démocrates au Congrès.

« En fin de compte c’était un tir de missile »

En réponse à la polémique naissante, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a assuré lundi que le président avait été informé du tir nord-coréen « avant le dîner » avec le Premier ministre japonais, dans un local spécial réservé aux communications ultra-secrètes. Sur la photo du dîner, « il n’y a personne d’autre qui ne soit membre des délégations américaine ou japonaise » qui « préparaient la logistique pour la conférence de presse », a-t-il ajouté.

Les témoignages des personnes sur places ne sont pourtant guère rassurants. Jay Weitzman, un autre membre du club de golf, explique au Washington Post qu’il était assis à trois tables de celle que partageaient Donald Trump et Shinzo Abe. Il se souvient s’être demandé ce qu’il se passait quand « quelqu’un a ouvert un ordinateur sur la table, un groupe de Japonais a entouré le Premier ministre et Donald et ils regardaient tous l’ordinateur. En fin de compte, c’était un tir de missile. »

Un Donald Trump « jovial »

Le journal relate encore comment, sous les yeux de Jay Weitzman et des autres membres qui dînaient sur la terrasse, et tandis que les serveurs allaient et venaient entre les tables, les dirigeants de deux des plus grandes puissances du monde examinaient des documents à la lumière d’un téléphone portable tenu par un conseiller.

Weitzman, qui comme les autres membres verse une cotisation de 14.000 dollars (13.000 euros) par an après des frais initiaux de 100.000 dollars (94.000 euros), passés à 200.000 dollars après l’investiture de Donald Trump selon The Guardian, a surtout été impressionné par l’attitude du président. Il dit n’avoir vu ni fatigue ni inquiétude sur le visage d’un Donald Trump « jovial », qui a même complimenté son gendre pour une récente perte de poids.

Pour remettre la scène en perspective, l’ancien photographe officiel de la Maison-Blanche à l’époque de Barack Obama a publié sur Instagram une photographie de 2011, montrant l’ancien président dans une situation semblable : un briefing de sécurité nationale alors qu’il était en déplacement au Salvador. La différence, explique Pete Souza en légende : les discussions « se déroulaient dans un endroit privé et sécurisé mis en place sur le site. Tout le monde devait laisser son Blackberry hors de la zone ». Pas de risque de fuite sur Facebook, ou ailleurs, donc.

 

Source : 20 minutes

Sans commentaires

Laisser un commentaire